Page d'accueil / Sommaire / Histoire de la course moto

 

L'Histoire de la course moto

 

6ème partie : Les Championnats d'Europe (1938-1939)


 

1939

 

Malgré une situation internationale plutôt pesante, le championnat d'Europe est remis en jeu pour 1939.

Le retour du GP de Suède porte à neuf le nombre d'épreuves prevues mais chaque pilote ne retiendra éventuellement que ses cinq meilleurs résultats.
Un premier désaccord intervient dans les archives concernant le barème de points utilisé en 1939.
Selon le magazine britannique de l'époque "The Motor Cyclist", le barème de 6 à 1 points de 1938 est resté en vigueur.
Selon d'autres documents, le barème a changé et seuls les cinq premiers reçoivent de 5 à 1 points.
Dans les résultats proposés au bas de cette page j'ai établi pour chaque catégorie les deux grilles possibles.
Note : Dans le texte ci-dessous je tiens compte du barème 5-1 qui me semble personnellement le plus plausible


Le 12 juin, c'est encore un sidecar qui remporte le Bol d'Or à Montlhéry. Edouard Hordelalay (600cc Motobécane) a couvert 1951,8 km.
René, le fils d'Edouard Hordelalay, sera lui aussi pilote de course dans les années 60-70.

Karl Gall, Autrichen résidant à Munich, décède le 13 juin des suites de blessures reçues lors des essais du Senior TT le 2 juin. Il est mort le jour où l'on inaugurait le Mémorial Jimmy Guthrie. Gall avait remporté la course lors de laquelle l'Ecossais s'était tué.
Le lendemain son coéquipier Georg Meier devenait le premier non Britannique à remporter le Senior TT.
L'écurie Velocette qui présentait une nouvelle twin compressée est endeuillée par la disparition de son concepteur Harold Willis qui a succombé à une méningite durant ce TT.
Norton s'est officiellement retiré des compétitions pour se consacrer à un gros marché avec l'armée. Ses pilotes de 1938, Daniell, Frith et White conservent leurs machines tandis que Joe Craig, le team-manager, est parti chez AJS.
 

 

du 12 au 16 juin 1939

XXVIII. Tourist Trophy
1ère épreuve du championnat d'Europe

Mountain Circuit, Isle of Man, U.K.

Lightweight TT (250cc)

Ted Mellors

Gr.-Bretagne

Benelli

Junior TT (350cc)

Stanley Woods

Irlande

Velocette

Senior TT (500cc)

Georg Meier

Allemagne

BMW

Sous la pluie d'Assen, Meier signe une deuxième victoire après la chute de Dorino Serafini (Gilera).
"Charlier", cinquième en 500 cache Charles Hanssens.
 

 

1 juillet 1939

XV. Dutch TT
2ème épreuve du championnat d'Europe

Circuit van Drenthe, Assen, Pays-Bas

250cc

Ewald Kluge

Allemagne

DKW

350cc

Siegfried Wünsche

Allemagne

DKW

500cc

Georg Meier

Allemagne

BMW

Le GP de France moto (cette année encore l'appellation est supposée) retrouve comme autrefois son homologue automobile, le GP de l'A.C.F., sur le circuit de Reims. Il semble que l'UMF et le MCF se soient accordés pour organiser cette épreuve.
Comme en 1938, DKW est la seule usine à y avoir envoyé ses pilotes. On notera que DKW faisait partie du groupe Auto-Union qui s'alignait également en automobile.
C'est justement un pilote Auto-Union qui remporte le GP de l'A.C.F., l'ancien motocycliste Hermann Müller qui a à l'époque écarté son deuxième prénom, Paul. Georg Meier est deuxième de ce GP automobile
A l'interruption de la saison, les autorités sportives allemandes attribueront pour des raisons politique le titre à Hermann Lang, pilote Mercedes-Benz et lui aussi ancien motard, malgré le total supérieur de Müller.
Après la guerre Hermann-Paul Müller reviendra à la moto et sera champion du Monde des 250cc en 1955.
Henri Nougier remporte la course des 175cc hors championnat.
Derrière le pseudonyme de "Cora" se cachait le Lyonnais Léon Corrand et le sixième en 500, "Walter" était probablement aussi un pseudonyme.
 

 

9 juillet 1939

Grand-Prix de France ?
3ème épreuve du championnat d'Europe

Reims

250cc

Ewald Kluge

Allemagne

DKW

350cc

Heiner Fleischmann

Allemagne

DKW

500cc

John White

Gr.-Bretagne

Norton

En bouclant le circuit de Spa à plus de 100mph, Georg Meier s'impose une nouvelle fois et apparait comme le favori pour le titre.
"Didier" était le pseudonyme de Pierre van Ysendijk.
 

 

16 juillet 1939

XIX. Grand-Prix de Belgique
Grand Prix d'Europe
4ème épreuve du championnat d'Europe

Circuit de Spa-Francorchamps

250cc

Ewald Kluge

Allemagne

DKW

350cc

Ted Mellors

Gr.-Bretagne

Velocette

500cc

Georg Meier

Allemagne

BMW

Au GP de Suède, Meier chute deux fois lors de son duel avec Serafini. Malheureusement il se blesse sérieusement au dos dans sa deuxième chute et ne pourra recourir de la saison. Il dispose encore d'une avance de 9 points sur son rival italien.
En 350, Fleischmann, vainqueur du jour, et Mellors sont à égalité de points avec deux victoires pour l'Allemand contre une à l'Anglais.
Avec déjà 24 points en cinq courses, Ewald Kluge n'a besoin que d'un point pour être sûr de conserver son titre.
 

 

6 août 1939

IX. Grand-Prix de Suède
5ème épreuve du championnat d'Europe

Saxtorp

250cc

Ewald Kluge

Allemagne

DKW

350cc

Heiner Fleischmann

Allemagne

DKW

500cc

Dorino Serafini

Italie

Gilera

L'ancien pilote Gilera Giordano Aldrighetti trouve la mort au volant d'une Alfa-Romeo au GP automobile de Pescara le 11 août.

Bien que battu par les Guzzi de Pagani et Sandri, Ewald Kluge est de nouveau sacré champion d'Europe des 250cc. Cette troisième place est sa plus mauvaise depuis 1937.
Ni Fleischmann ni Mellors ne marquent en 350. Le championnat rest ouvert. 3ème de la course, Franz-Josef Binder était un autrichien émigré depuis longtemps aux Pays-Bas.
En l'absence forcée de Meier, Dorino Serafini triomphe de l'armada BMW. Son coéquipier Vailati s'est cassé la jambe aux essais. Serafini est remonté à un point de Meier.
 

 

13 août 1939

XIV. Grand Prix d'Allemagne
6ème épreuve du championnat d'Europe

Sachsenring, Hohenstein-Ernstthal

250cc

Nello Pagani

Italie

Moto-Guzzi

350cc

Walter Hamelehle

Allemagne

DKW

500cc

Dorino Serafini

Italie

Gilera

Comme d'habitude les BMW n'ont pas fait le long déplacement vers l'Irlande et c'est pratiquement sans adversaire que Serafini remporte le GP. Il possède maintenant quatre points d'avance sur Meier qui est théoriquement le seul à pouvoir le battre. Comme l'Allemand est manifestement hors d'état de courir encore cette année, le pilote Gilera est pratiquement assuré du titre.
En 350, Mellors est tombé laissant Fleischmann prendre 4 points d'avance.
 

 

19 août 1939

XVII. Ulster Grand Prix
7ème épreuve du championnat d'Europe

Circuit de Clady, Belfast, Irlande du Nord

250cc

Les Martin

Gr.-Bretagne

Excelsior

350cc

Stanley Woods

Irlande

Velocette

500cc

Dorino Serafini

Italie

Gilera

Le 23 août, le pacte germano-soviétique rend la guerre inéluctable. Le premier septembre, L'Allemagne Nazie envahit la Pologne. La Grande-Bretagne et la France lui déclarent la guerre le trois septembre...

Les deux derniers Grand-Prix prévus, celui d'Italie le 24 septembre à Monza et celui de Suisse le 8 octobre à Zürich, sont annulés.
Dorino Serafini est donc définitivement champion d'Europe des 500cc. Teodoro Serafini, dit Dorino, est né à Piacenza le 22 juillet 1909.
En 350, c'est Heiner Fleischmann qui devrait être logiquement champion d'Europe.
Ceci est toutefois contesté par certain historiens (principalement Britanniques !) qui prétendent que l'annulation de deux GP a réduit à 4 le nombre de résultats pris en compte (ce qui n'aurait que peu d'influence sur les classement des deux autres classes).
Dans ce cas Heiner Fleischmann et Ted Mellors se retrouvent à égalité de points quelque soit le barème utilisé. Les partisans de Mellors ajoutent que sa victoire au GP de Belgique (également GP d'Europe cette année) est prépondérante malgré les deux victoires et les points bruts de l'Allemand.
On ne saura jamais le fin mot de l'histoire et à l'époque une telle querelle était supplanté par d'autres soucis...
Enfin, lors de son décès en décembre 1963, Moto-Revue qualifiait Heiner Fleischmann de champion d'Europe.
Heinrich Fleischmann est né à Armberg le 2 février 1914.

CHAMPIONNATS D'EUROPE F.I.C.M. 1939
TABLES DE RESULTATS

250cc

350cc

500cc

 



PAGE PRECEDENTE (1938) - HAUT DE PAGE - PAGE SUIVANTE (1945-48)
 

Si vous avez des informations sur les courses de motos de cette période et que vous souhaitez les partager ou si vous voulez corriger une (ou des) erreur(s), n'hésitez pas à m'envoyer un E-Mail.